• Virginie_CP

Oscar et la recette du bonheur ou le roman que tout le monde devrait lire

Mis à jour : 16 oct. 2019

En vue de mon atelier ayant pour sujet mes suggestions de lecture (1er cycle du secondaire), je parcours le plus de romans possible pour fournir une liste pertinente aux enseignants que je rencontrerai la semaine prochaine.


Dernièrement, mon collègue a déposé sur mon bureau le roman Oscar et la recette du bonheur (Albin Michel Jeunesse). Ma première réaction : Pour le 1er cycle du secondaire, vraiment ? Comme plusieurs peut-être, je me suis heurtée à une couverture enfantine et, si je n’avais pas suivi les conseils de cette même personne, je serais passée à côté d’un roman coup de poing.


C’était le jour de la cérémonie de prières pour Oscar Dunleavy, le garçon introuvable, probablement mort — et on ne s’habitue jamais à une chose pareille.

Après la disparition de son meilleur ami, Meg quitte la Nouvelle-Zélande pour revenir chez elle, en Irlande. On a retrouvé le vélo d’Oscar et ses souliers près de la jetée, dans la mer. Malgré les hypothèses voulant que son ami se soit suicidé, Meg et le frère d’Oscar, Stevie, n’en croient pas un seul mot. Au chapitre suivant, les lecteurs apprennent qu’Oscar n’est pas mort. Il s’est lancé, oui dans les eaux noires, mais un homme l’a rescapé. Pourquoi Oscar ne revient-il pas parmi sa famille et ses amis ? Pourquoi reste-t-il caché ?


Tous mes projets avaient été réduits à néant, et, cette nuit-là, ils m’évoquaient les tôles déchiquetées d’une voiture accidentée. À mes yeux, il n’en restait plus rien — rien qui ne soit pas tordu, irrécupérable, rien qui ait le moindre sens.

Oscar et la recette du bonheur est un roman qui met en lumière les conséquences que peuvent avoir les carcans sociaux dans lesquels certains jeunes sont placés. Pensons à Paloma affirmant que tous s’inscrivent dans une sorte de proportion : les sportifs, les gothiques, les alphas et ceux qui ne s’inscrivent dans aucun groupe puisqu’ils n’en valent pas la peine. Après avoir cru que cette nouvelle élève était son amie, Oscar a changé complètement de statut à cause de Paloma, bien malgré lui, et tout ce qui lui tenait à cœur s’est effondré.


D’un chapitre à l’autre, on alterne entre Meg et Oscar. Le je change donc et la perception du monde de ces deux personnages également. Les mots sont bien choisis, puis le lecteur ne peut pas en vouloir à Oscar de se cacher. Une empathie se développe à l’égard de ce personnage ; on ne peut qu’espérer le retour de Meg pour qu’elle le retrouve. On se rend compte qu’une seule rencontre toxique, celle de Paloma, a chamboulé la vie de plusieurs individus.


C’est un roman que je suggère fortement si vous souhaitez aborder le roman sociologique avec vos élèves du 1er cycle du secondaire. Les thématiques sont fortes et le langage est accessible. Comme activités, vous pourriez demander aux élèves de relever des figures de style, de dresser le portrait des personnages et de s’exprimer sur le comportement qu’ont certains personnages. Aussi, pourquoi ne pas en profiter pour suggérer une couverture collant davantage à ce texte poignant ?


Un favori qui se dévore rapidement. Je vous laisse découvrir ce qu'est la recette du bonheur d'Oscar. :)


Virginie_CP

© 2019 par Virginie_CP